Jacques Delens offre au Parlement européen un relooking complet

26 juin 2019

Jacques Delens, entité de BESIX, s’est vu attribuer un contrat de rénovation des espaces dédiés aux députés, au sein des bâtiments du Parlement européen à Bruxelles. Les travaux consistent à rafraichir l’ensemble des finitions, notamment des bureaux des députés

Jacques Delens, entité de BESIX, s’est vu attribuer un contrat de rénovation des espaces dédiés aux députés, au sein des bâtiments du Parlement européen à Bruxelles. Les travaux, réalisés en association avec CIT Blaton, consistent à rafraichir l’ensemble des finitions, notamment des bureaux des députés.

D’une valeur de plus de 17 millions d’euros, le contrat ne manque pas de défis. Le premier est la particularité de devoir réaliser l’ensemble du chantier en 4,5 mois seulement.

Au pic des travaux, les équipes rénoveront jusqu’à 700 bureaux simultanément. Pour chaque bureau, cela comprend, outre l’état des lieux et la pose de protections sur les équipements conservés, le démontage et l’évacuation du mobilier fixe, le remplacement des luminaires, des vinyles muraux et des tapis de sol, les travaux de peinture des plafonds, l’installation de nouveaux câblages ou encore les modifications des boites de sol. Dernier détail : pour chaque zone d’environ 140 bureaux (entre 100 et 180), toutes ces opérations, du démontage à la réception provisoire, doivent être réalisées en 5 semaines.

En quelques chiffres clés, cela représente au total 2.200 bureaux, environ 53.000 m² de tapis, 80.000 m² de vinyles muraux, 30.000 m² de plafonds à repeindre et 2.000 luminaires à remplacer.

La deuxième particularité est d’ordre sécuritaire. Le Parlement européen est naturellement un lieu hautement sensible. Les zones d’accès au chantier sont donc protégées par des agents de sécurité et équipées de tapis roulants à rayon X et de portiques de sécurité. Tout matériel entrant doit être vérifié. Des chiens sont également présents afin de flairer toute substance explosive potentielle.

Troisième défi : le chantier, au cœur d’un quartier particulièrement encombré, ne jouit d’aucune zone de stockage. Les livraisons doivent donc être minutieusement planifiées et exécutées. A cela s’ajoute le fait que l’utilisation des ascenseurs intérieurs est proscrite, ce qui exige donc des équipes le placement de nombreux monte-charges et monte-personnes.

Ce n’est pas le premier chantier du groupe sur le site. Jacques Delens et BESIX connaissent bien le Parlement européen dont ils ont contribué à la construction, aussi bien des bâtiments du Parlement lui-même, l’Espace Léopold, que de l’immeuble Wilfried Martens.

Partager:  
Member of logo